Home

Daniel, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, j’ai 27 ans et je suis originaire de Hongrie, de Budapest plus précisément. Je vis en France depuis plusieurs années maintenant. Afin d’améliorer mon français, j’ai d’abord effectué une mission de volontariat à Albi, comme animateur dans un foyer. C’était il y a six ans. Je me suis vraiment plu en France, alors je suis resté ! Ensuite, j’ai étudié l’histoire de l’art pendant quatre ans et maintenant j’étudie le théâtre, toujours à l’université.

Quelles langues parles-tu aujourd’hui?

Je parle hongrois bien sur, puisque c’est ma langue natale, mais je parle également le français, l’anglais, et un peu d’allemand. C’est ma mère qui m’a encouragé à apprendre plusieurs langues. J’ai d’abord été scolarisé en école bilingue hongrois-allemand, puis j’ai passé un bac hongrois-français. J’ai en plus réussi à apprendre l’anglais, sur le tas disons.

Quelles langues voudrais-tu parler demain?

J’aimerais déjà progresser en allemand. Et puis, j’aimerais apprendre l’espagnol, c’est quand même juste à coté d’ici, ça ne serait pas mal… ah et aussi l’italien, car quand les italiens parlent, ils chantent, et je trouve ça vraiment beau !

Comment es-tu devenu bénévole pour la Caravane des langues ? Pourquoi la caravane te plait autant ?

Il y a environ un an, un ami m’a fait découvrir la caravane. Je suis devenu bénévole immédiatement, parce que je suis passionné par les langues, compte tenu de mon éducation probablement. J’aime la facilité avec laquelle les choses se font au sein de l’association, et aussi l’ouverture des membres, l’ambiance. Et puis avant en Hongrie, j’organisais des camps d’été pour les futurs élèves de mon lycée (130 à 140 personnes) afin que tout le monde se rencontre. Dans ce cadre, je mettais en place des ateliers, des jeux, pour favoriser l’esprit d’équipe. Et j’ai retrouvé ça dans la caravane. J’aime l’animation car voir se créer un groupe c’est stimulant… et j’aime aussi tout particulièrement l’idée de transmettre quelque chose, de proposer un apprentissage, mais de manière décontractée.

Et qu’est ce que ça fait d’être président?

Non mais c’est juste le titre hein ! 🙂 Enfin, oui bien sur, ça me fait plaisir. Mais ça ne change rien au niveau du travail, qui est très bien partagé au sein de l’équipe. Nos groupes fonctionnent, je suis ravi !

Qu’est ce que tu souhaites à notre caravane pour l’avenir ?

Beaucoup de bénévoles, un développement dans le reste du pays (plus tard à l’international) et dans l’idéal, en plus de nos ateliers dans l’année, l’organisation de tournées d’été sur les routes de France de festivals en festivals!

Est-ce qu’il y a autre chose que tu voudrais dire à nos lecteurs ?

Oui, je voudrais ajouter que j’ai conscience de parler une langue assez exceptionnelle, peu commune, et par les animations, quand on aborde les liens entre les différentes langues, je me sens à ma place, ça me donne l’occasion de parler de ma langue, de la rendre plus visible, j’en suis heureux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s