Home

Bonjour Charlotte, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour ! Alors, je suis originaire de Brest, et je vis actuellement à Toulouse. Je suis professeur des écoles depuis 5 ans maintenant. J’ai toujours été attirée par l’éducation et le social c’est pourquoi j’ai fait un double cursus : sportif (licence STAPS) et éducatif (master éducation). J’aime mon métier parce qu’il me permet de transmettre plein de choses différentes, c’est une vraie richesse.

Tu as déjà eu un engagement associatif avant la caravane ?

Oui, lorsque je vivais en région parisienne, je participais au collectif du Réseau Education Sans Frontières (RESF), c’était mon premier engagement associatif en dehors du milieu sportif, dans lequel j’étais très investie plus jeune. Et en arrivant sur Toulouse, j’ai donné des cours de Français Langue étrangère (FLE) dans un centre social. J’ai «touché» pour la première fois au public adulte et je suis sortie du cadre scolaire dans lequel j’évolue habituellement. Ensuite, j’ai découvert la Caravane des langues grâce à un ami et le concept m’a tout de suite plu ! Ça fait un an et demi maintenant que je suis active dans l’association. Dans un registre plus musical, je suis également bénévole depuis 6 ans pour le festival du bout du monde, qui a pour but de promouvoir les musiques du monde.

Quelles langues tu parles aujourd’hui ?

Le français, l’anglais et l’espagnol. Mais aussi quelques mots de breton !

Quelles langues tu voudrais parler demain ?

Hum, je n’en ai pas une qui me vient instantanément en tête… ah si quand même, j’aimerais vraiment apprendre le breton. Ma mère et ma sœur ont pris des cours il y a quelques années et ça m’a donné envie !

Pourquoi la caravane te plait autant?

Le projet en lui-même est génial. L’idée de sensibiliser à l’apprentissage des langues, le travail sur le déblocage linguistique, en tant qu’enseignante, ça m’attire tout particulièrement. Donner envie d’apprendre les langues, à tout le monde, à tout âge, surtout dans différents milieux hors du cadre scolaire ! Mais il faut aussi parler des belles rencontres, avec le groupe de bénévoles et le réseau autour de nous, on prend beaucoup de plaisir ici !

Ton rôle dans l’asso ?

Dès le début, je me suis investie plutôt dans l’organisation, l’administratif, car je voulais pouvoir faire autre chose que de l’animation (ce que je fais déjà beaucoup dans mon métier). Aujourd’hui, je suis trésorière et je gère notamment la prospection. Je contacte tout type de structures : les MJC, les ludothèques, les festivals et on réfléchit ensemble à faire avancer la caravane un peu partout.

Qu’est-ce que tu souhaites à la caravane pour l’avenir ?

Qu’elle ait encore plus de bénévoles, car on en a besoin ! Qu’elle poursuive sa route en Europe l’année prochaine, ce serait super, et qu’elle continue à toucher un maximum de monde dans la sensibilisation linguistique.

Et ce qu’il y a autre chose que tu voudrais dire à nos lecteurs ?

Venez rencontrer la caravane! Osez parler de nouvelles langues, n’ayez pas peur de vous tromper. Et au-delà de la langue, il y a la découverte de nouvelles cultures. Avec la caravane, on voyage tous les jours, c’est ça qui est fantastique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s