Home

Bonjour Yves. Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Yves. J’ai 34 ans. J’aime la musique (particulièrement la musique brésilienne), les lentilles, les voyages, le calme, les rencontres. Je n’aime pas les moustiques, les mouches, les racistes, les huîtres, les gens impatients, les centrales nucléaires et tous les politiciens qui nous prennent vraiment pour des jambons…

Quelles langues parles-tu?

Je parle français (ma langue maternelle), ainsi que portugais, espagnol, anglais et encore un peu allemand.

Quelles langues voudrais-tu apprendre?

L’occitan, l’italien, et la langue des signes.

As-tu déjà eu d’autres expériences dans le milieu associatif auparavant?

Oui, j’ai eu une première expérience associative en 2005, où j’ai travaillé bénévolement pendant quatre mois dans l’organisation du festival Porto Latino. C’est un festival de musiques latino-américaines et de musiques du monde qui se déroule à Saint Florent, près de Bastia, en Corse.

Comment es-tu devenu bénévole pour la Caravane des Langues?

J’ai été invité à une émission de radio de la Caravane pour parler de mon expérience au Brésil, où j’ai enseigné le français pendant cinq ans. J’ai bien accroché avec les membres de l’association, j’ai aimé le projet, et j’ai décidé de filer un coup de main. Les animateurs de l’émission de radio m’ont proposé d’intégrer l’équipe et j’ai accepté.

Pourquoi la Caravane te plaît autant?

J’aime les voyages, les cultures. J’aime aussi beaucoup les langues. Elles permettent de communiquer et de mieux comprendre la vie et les coutumes des autres. C’est très enrichissant. Je pense que la différence est avant tout une richesse, pas une barrière…

Quel est ton rôle dans la Caravane des Langues aujourd’hui?

Je participe à la préparation et à l’animation des émissions de la Caravane des Langues, le 3ème dimanche de chaque mois sur radio FMR (89.1 MHz à Toulouse). Je participe aussi ponctuellement aux animations autour des langues que propose l’association, notamment le 1er samedi de chaque mois à l’Estaminot, de 10h30 à midi et demi.

Que souhaites-tu à la Caravane des Langues pour l’avenir?

Je lui souhaite de rouler très longtemps et d’embarquer un maximum de voyageurs.

Est-ce qu’il y a autre chose que tu voudrais dire aux lecteurs?

Oui! Je suis allé au cinéma voir « Comancheria », un très bon polar drôle et critique du Texas d’aujourd’hui et je vous recommande d’aller le voir. J’ai vraiment adoré! Tant que j’y suis, je vous fais partager un de mes albums préférés de musique brésilienne : « Acabou chorare » des « Novos baianos ». Le disque n’est pas récent mais qu’est-ce qu’il est bon!!

Je voudrais finir avec le message suivant :

« Get up, Stand up,

Stand up for your rights,

Get up, Stand up,

Don’t Give up the fight »

(Bob Marley)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s